BFM Business a récompensé lundi 21 mars au Studio Gabriel les plus belles réussites françaises à l’international. Retrouvez le Palmarès de cette deuxième édition des Grands Prix BFM Business de l’Export.

En 2015, les ventes à l’export des entreprises françaises ont progressé de 4,3% (en valeur) par rapport à 2014, selon les chiffres publiés par les Douanes le 8 mars 2016. Avec plus de 455 milliards d’euros, les entreprises tricolores ont battu le record établi en 2012 (442 milliards). Parmi les raisons évoquées par les observateurs figurent la baisse de l’euro, la concentration des exportations à l’intérieur des frontières européennes dans un contexte de retournement des marchés émergents, et les succès sur les marchés américains et moyen-orientaux.

2016 : la vision de l’économiste

Pour Daniela Ordonez, économiste chez Euler Hermes, 2016 constituera « une année très complexe pour les exportateurs français. Etats-Unis et Grande-Bretagne vont voir leur croissance se ramollir. L’Europe, en phase de reprise, ne tournera pas encore à plein régime, et le moteur des grandes économies émergentes est éteint. Résultat : on peut s’attendre à une croissance mondiale molle, et à une croissance du commerce mondial inférieure à 4%. »

Il en résultera des risques à gérer, « tant au niveau des changes que des risques politiques et de défaillances d’entreprises – ces dernières en particulier pour la Chine et le Brésil. Parmi les opportunités, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie tiendront la corde en Europe. L’Asie restera une terre d’opportunités, mais il sera impératif d’y aller bien préparé. Les meilleurs espoirs sont dans les VIPs de l’ASEAN : Vietnam, Indonésie, Inde, Philippines. »

6 entreprises exportatrices françaises récompensées

Parmi les 130.000 entreprises françaises qui exportent, le jury de BFM Business en a sélectionné six…

Prix de la Pépite à l’export : Serge Ferrari

Le Prix de la Pépite à l’export couronne une PME industrielle et innovante qui réalise l’essentiel de son CA à l’international. Spécialiste des matériaux composites souples, Serge Ferrari réalise 75% de son chiffre d’affaires à l’international, et a équipé un grand nombre de chantiers emblématiques : pavillons de l’exposition universelle de Milan, couverture des toits de stade de l’OL et du stade olympique de Londres.

Prix de l’exportateur étranger en France : Massey Ferguson

Le fabricant américain, qui produit à Beauvais, réalise une part significative de son chiffre d’affaires à l’international.

Prix du Savoir-faire à la française : Devialet

Les enceintes acoustiques révolutionnaires Phantom ont été référencées par les plus grands Apple stores américains. Crée en 2007, la start-up avait réalisé 12 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014.

Prix de la Première aventure internationale : Michel et Augustin

Ses sablés et cookies réalisés « comme à la maison » ont conquis en 2015 500 Starbucks à New-York, Philadelphie et Indianapolis, et seront en place sur l’ensemble du territoire américain dès 2016.

Prix de la Tech Made in France : Parkeon

Leader mondial des horodateurs, cette entreprise a notamment développé une application gratuite d’aide au stationnement grâce à l’exploitation des données récupérées par les parcmètres.

Grand Prix de l’export : Groupe SEB

Ce Grand Prix consacre l’entreprise française qui a le mieux réussi à l’étranger. Le champion français de l’électroménager a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 4,770 millions d’euros, en hausse de 12,1 % sur l’année précédente, avec une croissance organique de 8%.

Félicitations aux lauréats, et à toutes les entreprises françaises qui se sont distinguées à l’export !