Le comité de crédit, pour arbitrer entre commerce et sécurité

Chaque jour en entreprise, le dirigeant est partagé entre le désir de vendre plus et la nécessité de se protéger des impayés. Il n’est pas toujours facile de décider ! Et pourtant il faut pouvoir apporter une réponse rapide, sous peine de se voir pris de vitesse par un concurrent plus réactif… ou de donner de sa propre organisation une image d’indécision peu flatteuse.

Comité de crédit

Décider vite et arbitrer, ce sont les raisons d’être d’un Comité de crédit. Il réunit les parties prenantes : la direction commerciale, la direction financière et, autant que possible, la direction générale. Quand l’entreprise dispose d’un credit manager, c’est ce dernier qui en est l’animateur. Le Comité de crédit permet de partager les informations dont chacun dispose sur l’entreprise cliente, d’échanger sur les limites de crédit à ajuster ou non, avec un objectif : quitter la salle en ayant pris une décision à laquelle tous auront adhéré.

Quand la société a choisi de recourir aux services de l’assurance-crédit, cette décision est largement facilitée : l’assureur aura transmis son analyse du risque et la couverture qu’il est prêt à garantir. L’entreprise peut alors décider d’aller au-delà, ou de rester en deçà, sur la base des informations dont elle dispose – mais toujours en connaissance de cause.