Facturer c’est bien, encaisser c’est mieux

Bien sûr, la croissance du chiffre d’affaires est indispensable au développement. Naturellement, il faut conquérir de nouveaux clients. Forcément, les commerciaux doivent atteindre leurs objectifs. Mais pas à n’importe quel prix !

Dessin humoristique de Vidberg sur le thème de l'encaissement

Car un impayé, ça coûte cher – et bien plus cher que le montant de la facture. Le temps passé aux relances orales, écrites. Le temps perdu à revoir son tableau de trésorerie. Le coût d’un besoin en fonds de roulement qui augmente. Le stress des opérationnels et des managers. Les frais de contentieux… Et la liste peut encore s’allonger.

Autant dire qu’il vaut mieux prévenir les impayés que de devoir les gérer. Le dialogue doit être permanent entre les commerciaux et les gestionnaires quant au crédit et aux créances clients – que l’entreprise dispose ou non d’un « credit manager ». Le risque doit être mesuré, et la décision s’appuyer sur des bases aussi certaines que possibles. Ce risque peut aussi être assuré – c’est là qu’entre en scène l’assurance-crédit.

Prévenir et gérer un retard de paiement

Cette infographie très complète vous propose de découvrir :

  • les raisons d’un retard de règlement,
  • comment anticiper les risques d’impayés,
  • les signes qui doivent vous alerter,
  • vos possibilités face à un retard de paiement.

Téléchargez l’infographie en cliquant ici !