Pour la quatrième année, Euler Hermes a interrogé les dirigeants et DAF des entreprises françaises pour connaître leurs pratiques en matière de gestion du risque clients ainsi que leur vision pour l’année à venir. Le baromètre du risque client est une enquête en ligne qui s’est déroulée du 7 au 31 janvier 2019 et qui a réuni 733 réponses. Synthèse.

Qui sont les répondants ?

L’enquête a recueilli 733 réponses en provenance de décideurs d’entreprises françaises : 64% sont DAF ou DG, la part restante étant composée de responsables comptables, de credit managers, de responsables recouvrement, de trésoriers, etc. Pour 87% d’entre eux, le département comptabilité client et contentieux compte moins de 5 personnes, un effectif qui devrait rester stable en 2019 dans 87% des cas.

80% de ces décideurs appartiennent à des entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros. La clientèle B2B représente l’essentiel de leur activité, qui s’exerce majoritairement dans l’industrie (58%), le BTP et les transports (20%), les services tertiaires (14.7%) et les technologies de l’information (5,5%).

Quelles tendances pour les entreprises françaises en 2019 ?

Si l’optimisme est toujours de mise, un vent d’incertitude commence à gagner les entreprises françaises : 67% des répondants s’attendent à une croissance « moyenne ou forte » de leur chiffre d’affaires en 2019 alors qu’ils étaient 73% dans ce cas en 2018. 82% s’attendent à des délais de paiement stables pour 2019 – ils sont tout de même 12% à craindre un DSO moyen en hausse, soit 1 point de plus qu’en 2018.

Le risque d’impayés repart à la hausse :

  • 58% des répondants ont fait face des impayés lors des 6 derniers mois (57% en 2018)
  • 88,6% considèrent que les impayés vont rester stables (75,1%) ou augmenter (13,5%) en 2019

Comment se protéger du risque client ?

L’assurance-crédit reste toujours la solution n°1 pour se prémunir des risques d’impayés. Pour les deux-tiers des répondants, l’assurance-crédit est la protection la plus utilisée contre le risque d’impayés (74,3%). Le renseignement commercial est cité en seconde position : 40,6%.

Dans ce contexte, les entreprises renforcent leur gestion du risque : ils ne sont plus que 13,9% à déclarer ne bénéficier d’aucune protection, alors qu’ils étaient 16% en 2018. Parmi ceux qui envisagent des solutions de protection contre les impayés des six mois à venir, 81,3% pensent à l’assurance-crédit. On constate une grande confiance et fidélité pour cette solution puisque 66,7% des utilisateurs de l’assurance-crédit y sont fidèles depuis plus de 10 ans.

Pourquoi choisir l’assurance-crédit ? Près de 89% des décideurs utilisant l’assurance-crédit estiment qu’elle leur permet d’optimiser la gestion de leur poste clients. Les 3 principaux atouts les plus souvent mentionnés sont :

  1. L’indemnisation des impayés : 54%
  2. Une source d’information de qualité sur les entreprises : 49%
  3. Un outil d’aide à la décision : 45%

Téléchargez les résultats complets du quatrième Baromètre du risque client et comparez votre situation avec celle des participants à l’enquête.