Cette série mensuelle proposée par le blog d’Euler Hermes France recense pour vous les cas concrets de fraude aux entreprises parus sur internet le mois dernier. L’occasion de rester en veille sur un sujet brûlant et d’adapter en conséquence vos mesures de prévention…

Hendaye : victime d’une attaque informatique, Epta est à l’arrêt

Source : Sud Ouest, le 9 mai 2019

Le réseau informatique de l’entreprise est bloqué. Les employés ont été renvoyés chez eux, ce jeudi matin 9 mai. L’entreprise Epta, dont le siège français est installé à Hendaye, a été victime d’une attaque informatique, mercredi 8 mai. L’activité de l’ensemble de ses sites (Italie, France et Espagne) est suspendue, dans l’attente d’un retour à la normale… Lire la suite

Creuse : victime d’un rançongiciel, une entreprise se voit réclamer 500.000 euros

Source : Le Parisien, le 11 mai 2019

Nouvelle affaire de rançongiciel dans la Creuse. Vers 16h30 ce samedi à La Souterraine, les gendarmes sont informés que la société Picoty SA, spécialisée dans la distribution de carburant, a fait les frais d’une cyberattaque. « Leur système informatique a été attaqué par un système malveillant de cryptage des fichiers. Les cybercriminels ont exigé la remise de 500 000 € pour que la société puisse obtenir à nouveau l’accès à ses fichiers », précise une source proche de l’affaire. Les enquêteurs de la brigade de la Souterraine, épaulés par leurs collègues spécialisés en nouvelles technologies de la section de recherches de Bordeaux, sont chargés de mener les investigations… Lire la suite

La ville de Baltimore est l’otage d’une cyberattaque depuis trois semaines

Source : Le Figaro, le 28 mai 2019

Environ 10.000, c’est le nombre d’ordinateurs municipaux verrouillés depuis trois semaines. Ils sont bloqués depuis le 7 mai, jour où les autorités de Baltimore ont découvert que leur ville était victime d’une cyberattaque. Cela est problématique car ces ordinateurs contiennent des informations essentielles pour le bon fonctionnement des services municipaux: boîtes mail des employés de la mairie, fichiers de travail, données liées aux caméras de surveillance… Cette attaque touche également les habitants de la ville. Ils ne peuvent payer leurs factures d’eau ou les impôts fonciers en ligne car le service qui y était dédié fait partie des plateformes bloquées. 1.500 ventes immobilières ont aussi été suspendues… Lire la suite