Vendre à l’international expose à des risques accrus qu’il n’est pas toujours facile de bien cerner. L’assurance-crédit constitue votre meilleur allié pour protéger vos transactions commerciales à l’international. Mais comment être sûr de choisir un contrat d’assurance-crédit qui soit adapté aux besoins et spécificités de votre activité à l’export ? Quel est l’accompagnement de l’assureur-crédit dans l’évaluation du risque client à l’export ? Quels sont les niveaux de couverture selon les pays ? Quelles sont les modalités d’indemnisation et de recouvrement ? Le 14 octobre dernier, nos experts ont répondu aux questions de nombreux internautes autour de ces sujets. Retrouvez leurs échanges en format vidéo et texte.

Les experts Euler Hermes ayant participé à cette session tchat vidéo :

  • Besa Shkembi, Arbitre Risques Internationaux, Euler Hermes France
  • Isabelle Sautet, Souscripteur Commercial, Euler Hermes France
  • Mario Bizzarri, Souscripteur Commercial, Euler Hermes France

La couverture du crédit client à l’export est-elle plus difficile à obtenir que pour le marché domestique ?

Besa Shkembi : Vos besoins de couverture à l’export sont tout aussi importants que ceux du marché domestique. Au-delà de la santé financière des entreprises, nous prenons aussi en compte le risque pays, qui est tout aussi déterminant pour la qualité de vos relations commerciales. Dans les deux cas, nous faisons une étude approfondie de chacun de vos clients pour pouvoir répondre au mieux à vos besoins.

Quelles sont les garanties offertes – en fonction des besoins – par le contrat d’assurance-crédit ?

Mario Bizzarri : C’est tout d’abord le risque commercial qui est garanti. Il s’agit du risque d’impayé de la part de vos acheteurs. La seconde garantie concerne le risque politique à l’export. Il peut s’agir par exemple du risque qu’un pays décide d’un contrôle des changes limitatif, voire bloque la sortie des devises de son territoire.

Tous mes clients sont-ils couverts par l’assurance-crédit ?

Besa Shkembi : Tout dépend de la qualité des clients, de leur santé financière, de l’environnement commercial dans lequel ils évoluent, et de la pérennité de la société. Mais aussi du risque pays – puisque nous sommes ici pour parler de l’export.

Le coût de l’assurance-crédit à l’export est-il supérieur à celui du marché domestique ?

Mario Bizzarri : Le coût de l’assurance-crédit varie en fonction du risque. Ces risques sont principalement le risque acheteur et le risque pays. Dans les faits, le risque à l’export n’est pas forcément plus élevé que le domestique, surtout s’il s’agit de marchés européens ou occidentaux. Il est exact en revanche que, s’il s’agit d’exporter vers des pays plus « exotiques », le coût de l’assurance-crédit peut être supérieur.

A quoi sert l’assurance-crédit à l’export ?

Isabelle Sautet : L’assurance-crédit y est intéressante à double titre. D’une part, elle permet de protéger ses transactions commerciales à l’international ; avec Euler Hermes on peut disposer de garanties en cas d’impayé à l’export. Mais elle apporte aussi une dimension de prévention et d’aide à la prospection : grâce à l’information d’Euler Hermes, l’assuré bénéficie de conseils sur les zones géographiques, les pays, les acheteurs, les partenaires commerciaux avec lesquels travailler de préférence.

Sur quoi vous appuyez-vous pour calculer les montants de garantie ?

Besa Shkembi : C’est une question très pertinente. La décision est prise sur la base d’éléments financiers et d’éléments factuels. Nous analysons la santé financière de la société en nous basant sur ses bilans, sa position concurrentielle, et en prenant en compte le niveau de garantie dont vous avez besoin. Nous essayons de répondre au mieux à votre problématique commerciale face aux enjeux et au risque financier que peut représenter la transaction commerciale en question.

Je travaille dans l’import-export. Couvrez-vous le Mali, la Mauritanie et la Libye ? Pour quels risques?

Besa Shkembi : Votre question correspond à une dimension fondamentale de l’export. Cette zone connaît effectivement une actualité géopolitique chargée… Les données de risque pays, de risque de zone géographique, de risque géopolitique, sont prises très au sérieux par Euler Hermes. Nous avons une équipe de recherche économique dédiée au suivi des risques pays, à la collecte d’informations et à leur traitement. Cette information est compilée sous forme de cartes, et sa révision trimestrielle est mise à la disposition de nos assurés. Pour les couvertures d’assurance-crédit, en tant qu’arbitre international, nous nous basons sur l’évolution du risque pays – les réponses aux questions d’import-export vont donc varier selon l’acheteur et le risque pays spécifique.

Comment fonctionne un contrat d’assurance-crédit à l’export ?

Mario Bizzarri : Un contrat d’assurance-crédit à l’export est un contrat d’assurance-crédit classique pour lequel on ouvre un volet export. Son coût s’appuiera sur le chiffre d’affaires réalisé à l’export. Les demandes de garanties délivrées par les arbitres exports sont accessibles via notre outil online Eolis, comme dans un contrat d’assurance-crédit domestique.

Garantissez-vous les contrats d’équipements à l’export ?

Isabelle Sautet : Nous proposons en effet une offre d’assurance-crédit à moyen terme qui permet de couvrir des transactions commerciales dans la durée, jusqu’à 3-5 ans, aussi bien sur le marché domestique que sur l’export. Il s’agit d’une offre complémentaire à propos de laquelle vous pouvez nous interroger.

Est-ce qu’Euler Hermes peut recouvrer mon impayé si je ne suis pas assuré crédit ?

Mario Bizzarri : Oui, Euler Hermes peut vous accompagner même si nous n’avons pas garanti vos créances sur ce client et que vous avez seulement besoin d’un service de recouvrement. Nous mettons à votre disposition notre réseau d’agences, présentes dans les principaux pays du monde, avec des experts locaux qui vont aller recouvrer votre créance, dans la langue du débiteur, et en parfaite connaissance des pratiques et des procédures en vigueur dans le pays concerné.

Une fois assuré, peut-on échanger avec vous sur la santé financière d’un client ?

Besa Shkembi : Tout à fait. J’ajoute que cet échange est à double sens : santé financière de votre client, mais aussi vos perspectives d’évolution en termes de chiffre d’affaires avec lui, comportements de paiement constatés, qualité de la relation commerciale… Nous sommes tout à fait accessibles, lors de rendez-vous « arbitrage » en face à face.

Comment suis-je prévenu si la situation de mon client évolue ?

Besa Shkembi : Quand on parle de risque client ou de risque impayé, il s’agit d’un risque court terme, qui est amené à évoluer en fonction de l’environnement de votre client. Des changements sont toujours susceptibles d’impacter et de faire évoluer la garantie dont vous disposez sur cet acheteur. Pour protéger dans la durée votre courant d’affaires avec ce client, nous restons en contact avec vous afin de vous faire part de nos réserves éventuelles ou, au contraire, d’une évolution de la garantie à la hausse.

Quel est le délai d’indemnisation à l’export ?

Mario Bizzarri : Le délai d’indemnisation à l’export est identique aux créances domestiques : cinq mois. Soit 150 jours à partir du moment de la déclaration de la créance à payer.

Pourquoi s’assurer crédit avec Euler Hermes ?

Isabelle Sautet : Dans l’introduction de ce chat, Mario vous rappelait nos points forts et les chiffres clés qui font de nous un leader de l’assurance-crédit non seulement en France mais également à l’export. Pour replacer votre question en perspective avec notre thématique d’aujourd’hui : nous sommes présents dans plus de 50 pays, et nous avons 55.000 clients à travers le monde. Euler Hermes surveille 40 millions d’entreprises : une base d’informations considérable pour travailler ensemble à garantir vos créances clients.

Si vous ne parvenez pas à recouvrer ma créance, serai-je tout de même indemnisé par Euler Hermes ?

Mario Bizzarri : Vous pouvez être indemnisé même dans le cas où la créance n’est pas recouvrée. Votre contrat garantit votre créance commerciale : en cas d’impayé, Euler Hermes vous indemnisera dans les conditions du contrat.

Suis-je couverte dès la signature du contrat d’assurance pour l’ensemble du portefeuille, ou bien faut-il effectuer une demande pour chaque client ?

Besa Shkembi : Votre portefeuille client est soumis à une étude de pré-arbitrage pour que vous visionniez les garanties que le contrat Euler Hermes peut vous proposer. Avant chaque transaction commerciale, nous vous proposons de faire une étude. Autrement dit, pour chaque nouveau client sur lequel vous avez un besoin, il faut effectivement faire une demande de garantie.

Je travaille dans une société française distributeur de matériel minier et travaux publics en Afrique de l’Ouest. Je cherche une assurance-crédit single risk pour des montants de 2 à 10 millions d’euros sur 3 ans. Est-ce possible avec Euler Hermes, et puis-je revendre mes créances assurées auprès de partenaires bancaires ?

Mario Bizzarri : Ce cas particulier rentre précisément dans notre garantie Euler Hermes Cover One. Il s’agit d’une garantie moyen terme pour des marchés spécifiques, des marchés d’équipements comme, par exemple, la vente de machines pour le bâtiment et la construction. Effectivement, nous pouvons couvrir à partir de la France vos acheteurs africains, et nous avons une équipe spécialisée dans les partenariats bancaires.

Comment savoir où en est le traitement de mon impayé ?

Isabelle Sautet : Vous disposez d’une interface web pour la gestion de votre contrat d’assurance-crédit : Eolis. Elle vous permet de gérer l’intégralité du contrat en ligne, depuis la demande de garantie jusqu’au suivi de l’indemnisation. Une fois que vous avez fait la demande pour être indemnisé, vous pouvez suivre en temps réel toutes les étapes du recouvrement.

Puis-je savoir si vous couvrirez tous mes clients avant de signer avec vous ?

Besa Shkembi : Tout à fait. Nous vous proposons une étude de pré-arbitrage sur votre portefeuille pour pouvoir répondre à vos besoins pour chacun de vos clients.

Cette pré-étude est-elle effectuée gratuitement ?

Besa Shkembi : En effet, la pré-étude de votre portefeuille client est gratuite. Elle vous indique le niveau de couverture qu’Euler Hermes peut vous proposer.

Notre entreprise est très présente sur le marché africain et notamment sur certaines zones actuellement instables. Concrètement, quel niveau d’analyse du risque pays ou du risque projet pouvez-vous fournir ?

Besa Shkembi : Concernant le niveau d’analyse du risque pays, nous disposons d’une équipe d’économistes qui se consacre à étudier le risque court terme et moyen terme de chaque pays. Nous pouvons ainsi suivre et étudier en profondeur l’évolution des risques pays, qui peut s’avérer plus ou moins rapide – d’où une mise à jour trimestrielle de notre carte.
Vous avez la possibilité d’échanger avec nous ou avec nos économistes sur des zones géographiques ou des secteurs économiques précis, afin de vous aider dans votre prospection ou dans le développement de votre clientèle actuelle.