Pour les fraudeurs, c’est tous les jours Mardi gras !

Chaque semaine, des milliers d’entreprises font l’objet d’attaques de fraudeurs externes. L’usurpation d’identité constitue l’un de leurs moyens favoris pour tromper leurs victimes : fraude au président, (59%), au faux client (25%), au faux fournisseur (56%) voire au faux commissaire aux comptes (29%)… Des scénarios bien plus élaborés qu’on n’imagine.

La fraude au président est la plus pratiquée des fraudes externes, et continue de faire de nombreuses victimes. Quelle que soit sa taille, aucune entreprise n’est épargnée. A la clé, des pertes financières importantes – pouvant conduire jusqu’à la fermeture, mais aussi une perte de confiance et de réputation tant en interne que vis-à-vis des clients et partenaires.

Les directeurs financiers français sont conscients de ce risque mais, dans la vie personnelle comme professionnelle, la peur n’évite pas le danger ! Une sensibilisation régulière et des formations en interne, des procédures de contrôles renforcées, contribuent à faire tomber les masques. Et une bonne assurance… à limiter la casse !