L’été, saison des escrocs

Plus de 60% des entreprises françaises ne ferment plus leurs portes pendant l’été1. Vigilance et processus de décision sont souvent mis à rude épreuve au fil des absences des uns et des autres. Conséquence : l’été est la saison préférée des escrocs pour lancer leurs attaques.

L'été, saison des escrocs

Pendant l’été, les ventes continuent

Les temps ont bien changé depuis les années 60, où une majorité des entreprises françaises tiraient le rideau au mois d’août. Mondialisation des échanges, fractionnement des vacances des salariés et développement du tourisme sont passés par là. Il n’y a plus que 40% des entreprises françaises à fermer en été, parmi lesquelles une majorité de TPE.

livre-blanc-assurance-fraude

Le crime organisé ne prend pas de vacances

Problème pour celles qui restent ouvertes : il manque toujours quelqu’un ! Une aubaine pour les escrocs qui profitent des trous dans la raquette pour lancer leurs attaques favorites : fraude au président, faux fournisseur et autres usurpations d’identité, dans le but de générer un virement bancaire dans un pays généralement inaccessible.

La lutte contre la fraude en marche vers la résilience

93% des entreprises françaises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude dans les 12 derniers mois, contre 77% l’an dernier. Plus grave encore, 30% des entreprises attaquées n’ont pas réussi à déjouer toutes les tentatives – un chiffre explosif comparé aux 20% l’année précédente… Lire la suite

Avec qui partager ses doutes quand son chef de service est à la plage ? Comment résister à l’ordre direct d’un dirigeant justifié par l’absence du décisionnaire habituel ? Autant de questions auxquelles il vaut mieux réfléchir avant de partir !

1 Estimation RTL