Les impayés, même pas drôle

Poisson d’avril ou non, on n’a pas souvent l’occasion de plaisanter avec les impayés…

1er avril ou pas, les impayés, ça n’a rien de drôle. Ils sont décourageants pour tous, des commerciaux à la production. Ils mettent en danger la trésorerie. Ils contraignent à travailler plus, pour atteindre quand même – peut-être – les objectifs de l’année. Ils obligent à consacrer au recouvrement du temps, et des dépenses extérieures. Ils pèsent sur les résultats, mais aussi sur la confiance – en soi et dans ses autres clients. Oui, les impayés sont une plaie.

Le drapeau planté par un mauvais payeur ou un client qui dépose son bilan laissera de moins bons souvenirs que le poisson en papier accroché au dos d’une veste. Pour s’en prémunir, les solutions sont connues : connaître ses clients de près… et contracter une assurance-crédit.