Lutter contre les mauvais joueurs

D’origine interne ou externe, les fraudes continuent à menacer les entreprises : pas moins d’une sur trois a subi au moins une fraude avérée en 2017. Pour lutter, toutes les idées sont bonnes à prendre – ou presque !

L’enquête annuelle réalisée par la DFCG et Euler Hermes démontre, s’il en était besoin, que la menace de la fraude est plus vivante que jamais. Une entreprise sur trois a subi une fraude avérée en 2017, contre une sur cinq en 2016.

La montée de la cybercriminalité organisée, et la multiplication des attaques par des ransomwares ou cryptologiciels capables de rendre inaccessibles les données entreposées sur les serveurs, expliquent en grande partie ce développement impressionnant. Mais on constate aussi que l’intrusion discrète des fraudeurs dans les systèmes d’information leur permet d’élaborer des scénarios sophistiqués d’usurpation d’identité, d’autant plus efficaces qu’ils sont bien renseignés.

Rechercher pro-activement les points de faiblesse, revoir ses process, sensibiliser ses collaborateurs aux risques, se former à réagir face aux différentes situations, s’assurer contre les fraudes : autant d’éléments de riposte à la disposition des directions financières.