Risque client à l’export : comment vendre en toute sécurité ?

Les défaillances d’entreprises devraient augmenter de +35% dans le monde d’ici 2021, a précisé la dernière étude économique d’Euler Hermes. Pour les exportateurs, le risque d’impayés est plus élevé que jamais… Comment connaître la situation réelle de ses clients étrangers, pour pouvoir malgré tout continuer à vendre ?

Il n’a jamais été complètement évident pour les entreprises d’évaluer la solvabilité à court et moyen terme de leurs clients étrangers, tout particulièrement quand il s’agit de grand export. Mais la crise sanitaire a multiplié à la fois les risques de défaillance et la difficulté à se rendre sur place pour vérifier la situation réelle des donneurs d’ordre.

Les dernières études économiques d’Euler Hermes estiment qu’en l’absence d’aggravation, les défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale croîtront de +35% entre 2019 et 2021 (+17% en 2020, +16% en 2021). Le plus haut niveau jamais atteint depuis la crise de 2009 ! Aucune zone géographique ne semble devoir être épargnée : Asie Pacifique (+31% de défaillances prévues entre 2019 et 2021), Etats-Unis (+57% sur la même période), Europe de l’Ouest (+32%)…

Dans un tel contexte, la nécessité de s’assurer de la situation de ses clients et du risque pays, apparaît être plus cruciale que jamais. Leader mondial de l’assurance-crédit, Euler Hermes est capable d’opérer sur le terrain pour vous prémunir du risque de non-paiement des créances clients à l’export. Nos 5800 collaborateurs, présents dans plus 50 pays, assurent une veille permanente de la solvabilité des entreprises dans le monde afin de garantir 950 milliards d’euro de transaction commerciales (fin 2019). Un bon moyen de protéger votre activité… sans avoir besoin de vous déplacer !