Une affaire qui sent le sapin

Tout commerce est basé sur la confiance. Si celle-ci vient à manquer, tout le monde risque de se retrouver perdant !

« C’est la confiance qui hâte les travaux du commerce, qui fait arriver les denrées, et qui rend leur distribution égale et facile », disait Adolphe Tiers, premier Président de la IIIème République. Les choses ont elles changé depuis ?

Pas le moins du monde ! Car s’il n’est pas certain d’être payé en temps et en heure, tout fournisseur sera, naturellement, réticent à livrer une commande. Et s’il doit payer cash à livraison, voire régler d’avance sa facture, le client risque fort de sélectionner un fournisseur plus accommodant !

Ou tout simplement… un fournisseur bien équipé. Car la solution existe, et elle peut servir les intérêts de toutes les entreprises, même les plus petites. Elle s’appelle l’assurance-crédit.