Se réserver du temps pour réfléchir et anticiper : qui ignore que cette pratique est celle des meilleurs entrepreneurs ? Sauf que dans les PME, où il faut faire beaucoup de choses soi-même, dirigeants et financiers sont trop souvent prisonniers du court terme. C’est votre cas ? Pour savoir où vous en êtes, faites le test !

1. Quelle est votre méthode pour recruter de nouveaux collaborateurs ?

Vous filtrez leurs CV par rapport à des besoins immédiats et précis.
Vous cherchez à identifier et à accueillir les meilleurs profils répondant aux besoins généraux de l’entreprise.
L’heure n’est pas vraiment aux recrutements ; vous misez davantage sur une amélioration de la productivité.

2. Comment prévenez-vous la fraude au sein de votre entreprise ?

Elle est au coeur de vos préoccupations : vous possédez déjà une assurance-fraude qui couvre aussi les cyber-risques, et serez indemnisé en cas de sinistres.
Jusqu’ici, vous avez compté sur votre bonne étoile. Il y a des cibles pour les fraudeurs plus intéressantes que vous.
Vous évitez les fraudes par vos propres moyens : triple signature, process de virements, etc. Et côté informatique, vous êtes très stricts : pas de serveurs externes, pas de streaming, interdiction de se connecter depuis un lieu public…

3. Globalement, quelle est votre politique de crédit clients ?

Vous vous assurez de ne travailler qu’avec des bons payeurs et des personnes de confiance afin de minimiser le risque d’impayé.
Vous êtes conscients du risque client mais vous préférez le gérer en interne.
Vous savez à quel point les impayés peuvent être pénalisants et freiner la croissance de votre entreprise. Vous avez souscrit à une assurance-crédit pour sécuriser votre poste client.

4. Que faites-vous pour conserver vos meilleurs collaborateurs ?

Vous prenez soin de leurs proposer des missions qui ont du sens, dans un environnement de travail positif, et n’hésitez pas à investir dans du matériel et des logiciels utiles au travail collaboratif.
La flexibilité est la clé : vous proposez une journée en télétravail lorsque cela est possible et que cela ne ralentit pas le travail collectif.
Vous organisez des réunions hebdomadaires afin de connaître les satisfactions et insatisfactions de chacun ; vous réfléchissez à la mise en œuvre de mesures concrètes pour améliorer les conditions de travail.

5. Vous envisagez de travailler avec des partenaires internationaux. Comment comptez-vous vous y prendre ?

Vous vous renseignez sur les pièges à éviter à l’International, et cherchez le meilleur moyen d’assurer vos créances export.
Vous recherchez un partenaire complet qui pourra vous apporter de l’information stratégique pour prendre les bonnes décisions, vous accompagner à chaque étape et couvrir vos risques pour préserver votre trésorerie.
Le vent tourne vite : vous vous focalisez sur les marchés les plus attractifs du moment et faites affaire (presque) partout où il y a un contrat à signer. Pour éviter tout impayé, vous faites payer comptant.

6. En cas de recouvrement, comment procédez-vous ?

Vous pilotez un réseau de professionnels que vous connaissez déjà, pour vous accompagner dans l’ensemble du processus.
Je n’ai jamais eu d’impayé.
Vous préférez déléguer l’ensemble de la démarche à un seul et même spécialiste, capable de vous accompagner aussi à l’international.

7. Que représente le cyber-risque pour vous ?

Vous ne vous sentez pas vraiment concerné, la cybercriminalité s’attaque plutôt aux très grandes entreprises.
Vous avez entendu parler du phishing et des ransomware, et mettez en garde très régulièrement vos collaborateurs.
Vous vous méfiez essentiellement des usurpations d’identités ; vous avez mis en place un règlement intérieur strict sur l’usage des systèmes et la confidentialité des données.

8. Pour optimiser votre trésorerie :

Vous êtes assuré-crédit, cela vous permet d’éviter les impayés qui plombent votre trésorerie.
Vous négociez aussi âprement le crédit client que le crédit fournisseur.
Les taux d’intérêt sont faibles en ce moment : votre autorisation de découvert bancaire vous permettra de gérer les creux de trésorerie.

9. Et la transformation digitale, qu’en pensez-vous ?

Un peu tarte à la crème comme question, non ? On n’échappe pas à la transformation digitale, mais la plupart des outils numériques sont encore trop complexes à implémenter et à gérer.
C’est votre priorité numéro 1 !
Vous essayez de faire contribuer chaque nouveau projet à la stratégie digitale de votre entreprise.

10. Comment voyez-vous votre mode de management demain ?

Un management “augmenté” par l’Intelligence artificielle, où le reporting et les tableaux de bord sont largement automatisés.
Un management plutôt traditionnel afin de garantir un contrôle général sur l’ensemble des activités.
Un management avant tout agile qui se tourne vers le “self management”, où chacun détient ses propres responsabilités.

Verdict

Vous avez 0 réponse(s) A.
Vous avez 0 réponse(s) B.
Vous avez 0 réponse(s) C.

Vous avez une majorité de A ? Cliquez ici

Vous avez une majorité de B ? Cliquez ici

Vous avez une majorité de C ? Cliquez ici